Natolia

La page Blog de Natolia.

Le Mythe de Galanthis, Doula d’Alcmène

28 Oct 2021 | Le Blog de Natolia

Si vous vous êtes intéressé à la mythologie grecque, vous connaissez sûrement l’histoire d’Hercule, ou Héraclès, fils illégitime de Zeus et d’Alcmène.

Pour les moins initiés, voici un petit résumé…

Zeus, du haut de son trône Olympien, voulut donner aux hommes et aux Dieux un héros d’une force sans pareille. Il se résolut d’offrir cet enfant à Alcmène, plus belle des mortelles à ses yeux et épouse d’Amphitryon,

Il ordonna alors à Hélios, Dieu du soleil, d’éteindre tous ses feux. Il exigea d’Hermès, son fils, de ralentir la course de la lune, afin que trois nuits en paraissent une. Et demanda au Dieu Sommeil d’endormir toute l’humanité de sorte que personne ne découvre ce qui allait alors se passer.

Ainsi, Zeus prit l’apparence d’Amphitryon, partit en guerre dans l’entre-temps, et se rendit dans la chambre d’Alcmène, qui loin d’être seulement belle, est aussi la petite fille du grand Persée.

Venons-en à l’histoire de Galanthis. 9 mois se passe. Zeus attend la naissance de ce fils puissant, qu’il voudra nommer Héraclès, « à la gloire d’Héra », son épouse légitime qu’il espère duper et attendrir, connaissant son caractère irascible, jaloux !

Mais Héra, bien décidée à se venger, fera jurer et prêter serment à Zeus, que c’est le premier enfant en droite ligne du grand Persée, qui deviendra roi, Héra sait, au dépend de son mari, que la cousine d’Alcmène est elle aussi enceinte.

Alcmène est sur le point de donner naissance à Héraclès. Galanthis, fille du peuple et servante dévouée d’Alcmène prend soin d’elle, et veille à son bien-être en apportant eau bouillante et serviettes chaudes, pendant que la sage-femme surveille le bon déroulement de la naissance.

Mais quelque chose ne va pas, et Galanthis est inquiète. Le travail dure depuis plusieurs jours et n’avance pas, laissant craindre le pire aux femmes qui entourent Alcmène.

En réalité, Alcmène subit les colères d’Héra, déterminée à se venger de son époux et prête à tout pour que le droit de régner sur Thèbes ne revienne pas à Héraclès, mais sur un autre qui naitra avant. Héra retarde donc l’accouchement. Héraclès doit naître en deuxième, peu importe que l’enfant, ou sa mère, risque de mourir, elle en a décidé ainsi.

Mais Galanthis n’est pas de cet avis, elle veut sauver sa maîtresse et qu’elle accouche enfin. A force d’aller et venir, elle finit par voir et comprendre la cause de tant de souffrance.

Ilithye, Déesse de l’enfantement se tient sur le seuil de la porte, sur ordre d’Héra, les jambes croisées. Ce sont ses jambes croisées qui empêchent Alcmène d’accoucher. “… par sa jambe droite croisée sur sa gauche et ses doigts croisés.”. On dit aussi qu’elle est secondée dans cette tâche par les Moerae, 3 soeurs qui sont présentes à la naissance et qui décident du destin des humains.

Galanthis élabore un stratagème aux dépens d’Ilithye, et résout le problème grâce à une intuition géniale. Elle entre dans la pièce en regardant Alcmène, joint les mains et s’exclame : “Enfin vous avez accouché, Madame ! Comme il est beau !” A ce moment, Ilithye, sous l’effet de la surprise, ouvre les jambes et se lève pour voir ce qu’il s’est passé et comment cela a-t-il pu se faire contre sa volonté. Alcmène, libérée par ce qui bloquait son travail, accouche. C’est ainsi que naît Hercule, le plus fort des héros.

Sachez qu’Hercule naitra finalement une heure après Eurysthée, fils de Nicippé, la cousine d’Alcmène, et dont Héra a prématuré la naissance.

Galanthis est l’essence même de la doula : une femme auprès de la femme qui accouche, capable d’être à l’écoute de ses besoins et de favoriser le processus de la naissance simplement par un accompagnement bienveillant et des mots bien choisis. Elle a su, par ses qualités d’observation, sa présence et son intuition, comprendre et débloquer une situation difficile.